/ Sport

Mon premier marathon, l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau

C'est avec plusieurs mois de retard que j'ai envie de vous parler de l'expérience que j'ai vécue pour mon premier marathon.

C'était en Octobre dernier et c'était celui de l'Eurodistrict. Ouais je sais ça date, mais il me fallait tout ce temps pour récupérer 😉

Le parcours

Le parcours de l'Eurodistrict se fait entre la France et l'Allemagne, le voici :

Bon ok, la majeure partie se fait en France mais aller voir les allemands et courir avec eux j'ai trouvé ça vraiment chouette. Très européen dans l'idée. Après, certains vont me dire que passer de l'Alsace à l'Allemagne, ça ne fait pas une grande différence mais quand même !

Par contre, le truc que j'ai trouvé embêtant, c'est qu'une bonne partie se faisait en campagne, loin de tout, tout seul. Or pendant un marathon, c'est cool d'avoir des gens autour et de l'animation, j'ai trouvé que ça manquait. Aussi, regardez le "Pont Pierre-Pflimin" qu'on voit en bas de l'image, quel lieu de souffrance... Que de la montée !

Souffrance

L'année dernière je parlais de mon semi-marathon qui était déjà un sacré exercice. Alors passer au double, 42 km, je m'attendais pas à une petite ballade. Mais déjà que je savais que ce ne serait pas facile, je ne m'attendais vraiment pas à que ce soit si dur. En fait, je devrai dire douloureux.

La seconde moitié et surtout le dernier quart, mes jambes, mes pieds et surtout mon genoux droit ne voulaient plus rien savoir. Je pouvais à peine courir quelques mètres avant que la douleur ne soit trop intense et même avec toute la volonté du monde, quand techniquement ça ne va plus, vous savez que ça va être long, très très long !

Le pire étant en plus de se faire dépasser par une petite mémé pour qui tout semble bien aller :o

Entraide

Pour le semi-marathon, j'étais 100% solo mais à ce marathon-là j'ai compris à quel point l'entraide pouvait aider.

Il y a plusieurs choses qui aident à garder la volonté d'aller jusqu'au bout :

  • les supporters : les gens autour qui vous encouragent ça l'aide beaucoup, ça met une pression pour continuer et à ne pas s'arrêter. Mais pour ce marathon, il n'y en avait pas des masses malheureusement, surtout les looongues phases en campagne.
  • les autres coureurs : plusieurs m'ont aidé à me remettre en jambes, à me passer un peu d'eau, à courir avec moi pour pas que je lâche. Un grand merci à eux et elles, j'aurai probablement abandonné sans ces personnes
  • le staff : ils sont là tous les 2,5 km pour l'épongement et tous les 5 km pour le ravitaillement, un grand merci à eux qui en plus font ça bénévolement ! C'est une bouffée d'air à chaque fois 😀
  • les meneurs : il y a des meneurs de groupe en fonction du temps que vous voulez faire. J'avais voulu faire ça mais au début de la course j'ai pas réussi à les trouver et à m'intégrer mais j'aurai vraiment dû !
  • la météo : il faisait beau ! Sous la pluie ça droit être une autre histoire !

Mes temps

Je n'ai plus les chiffres exact en tête mais pour le 21 km, j'étais content, j'avais fait 15 min de mieux que pendant mon semi. Mais peut-être que c'était une erreur, j'aurai dû un peu ralentir pour la première moitié parce qu'après ça a été carrément moins bon et j'ai fini avec un temps de 4h40.

J'avais tablé sur 4h (~ 2 fois mon temps en semi), du coup je suis un peu déçu. Mais bon, c'est mon premier, je m'attendais pas à plein de choses !

Chaussures

Voici les chaussure que j'ai utilisé. Ce sont des Adidas Boost.

Je ne sais pas trop quoi en penser. Vu les douleurs que j'ai eu pendant la course et les pieds en miettes pendant plusieurs jours après, j'aurai du mal à les recommander. Pourtant, je m'étais entraîné longtemps avec.

Après je suis assez ignorant dans ce domaine...

Récompenses

Purée l'arrivée ! Libéré ! Délivré ! Des trucs à manger, du thé chaud qui fait du bien et un pack finisher !

Avec dedans :

  • un maillot
  • des chaussettes 😄
  • une médaille !
  • d'autres petits trucs

J'ai eu la flemme de rassembler le tout pour en faire une photo, mais voici à quoi ressemble la médaille :

Retour à la maison

Je suis venu le matin au marathon en vélo et pour le retour, hm, disons que le tram était une meilleure solution...

Totalement la réalité.

Puis je suis rentré, j'ai juste pris une douche et un whisky puis je suis allé faire la tournée des bars, puis j'ai rencontré 2 superbes jumelles....

Non je déconne, je suis allé me coucher et j'ai dormi jusqu'au lendemain !

Si je vais le refaire ? Ouais je pens bien ! Mais j'aimerai beaucoup faire celui de Paris par exemple et en équipe si possible.

Neros

Neros

Étudiant en Physique à l'Université de Strasbourg

Read More