/ Auto-Hébergement

Bouygues embête ceux qui s'auto-hébergent

En Août dernier, j'ai été très élogieux avec Bouygues et sa Bbox Sensation mais ils ont décidé de sortir une nouvelle mise à jour, la 9.4.14, avec certes des nouvelles fonctionnalités et des corrections de bugs mais avec une régression : la désactivation du loopback par mesure de sécurité.

Concrètement qu'est-ce que cela veut dire ? Simplement que si vous vous auto-hébergez, vous ne pouvez plus accéder à votre machine via son nom de domaine. Seulement via son adresse IP locale, ce qui est vraiment problématique puisque vous ne pourrez pas aller bien loin comme ça. Heureusement, cela ne change rien pour l'extérieur ou si vous passez par un VPN ou TOR. Mais pouvoir se connecter à sa machine de la sorte n'est pas quelque chose que l'on souhaite. Des personnes ayant des NAS ont aussi des problèmes, mais n'en possédant pas, je ne peux pas dire.

Alors, comment faire ?

Hé bien, pas beaucoup de choix... Soit changer de FAI mais c'est le genre de chose que personne n'aime faire et Bouygues reste bon malgré tout, soit faire l'acquisition d'un routeur et faire une redirection DMZ vers cet appareil.

C'est le second choix que j'ai pris. Un peu par hasard parce que j'avais déjà un routeur D-Link de branché qui me servait à remplacer le Wifi un peu faiblard de la Bbox par quelque chose de bien plus puissant et que l'on peut mettre plus facilement en hauteur.

Pour configurer ça, il faut vous rendre sur l'IP locale de la Bbox : 192.168.1.254 puis Configuration du routeur->DMZ->Activer le service et sélectionner l'IP de votre routeur.

Voilà, chez moi ça marche très bien comme ça mais c'est un peu dommage de devoir faire l'acquisition d'un appareil supplémentaire et de devoir passer par lui pour qui veut s'auto-héberger. Cela demande des frais et des connaissances supplémentaires rendant la chose plus difficile d'accès... Un peu nul de la part de Bouygues, faudra m'expliquer quelle est la raison de sécurité valable pour bloquer le loopback !

Neros

Neros

Étudiant en Physique à l'Université de Strasbourg

Read More