/ Beaujolais

Black Ops II ou Beaujolais ?

Ma soirée du vendredi soir, normalement prévue, a été annulée. Il me restait alors le choix de noyer ma déception soit dans du Beaujolais nouveau soit dans un jeu quelconque. Ma flemme de sortir l’ayant emportée je me suis lancé dans ce nouveau jeu, Call of Duty : Black Ops 2 pourtant si bien noté par la presse jeux-vidéo-ludique consanguine.

Erreur ! Ce jeu m’a donné l’impression d’être ivre au milieu d’un concert dont le son serait beaucoup trop fort.

D’abord, une petite parenthèse : d’entrée de jeu, il est buggé. Il crash dès son lancement. Pour contourner ce problème j’ai dû mettre la date au 14 Novembre… Changer la date pour pouvoir lancer un jeu, nouveau concept ! Fin de la parenthèse

Alors, pourquoi je suis si méchant contre lui ? Pour la raison, principale, que l’action y est très très (vraiment très) confuse et le scénario, en plus d’être médiocre, est aussi confus.

Pour l’action, on est très souvent dans des cas où il y a 75 soldats (ou des robots ou des drones ou que sais-je encore) qui vous tirent dessus dans des environnement ultra-scriptés et parfois des gus vous parlent en plus. Le jeu est nerveux, trop nerveux et vous pousse à aller vite, trop vite. La moitié du temps je ne comprenais pas ce que j’étais en train de faire parce que j’avais zappé la moitié occupé à faire autre chose ou qu’il se passait beaucoup trop de choses en même temps. C’est encore pire que du block-buster hollywoodien car les acteurs ont des limites physique, là non. Le pic de mon ivresse a été atteint lors de la phase où on doit piloter un avion où c’était tellement scripté et confus que j’ai fini par y jouer au hasard en cliquant n’importe comment en rebondissant contre les bâtiments comme une bille de flipper…

D’ailleurs, d’où viennent les soldats ? Qui sont-ils ? Pourquoi se battent-ils ? Comment peuvent-ils être SI nombreux ? Sont-ils des clones ? Derrière chaque cagoules, se cache-t-il un visage de Snake ?

Le scénario… Je vous le résume : Un méchant type, Menendez, qui fait des méchantes choses a perdu sa sœur dans une attaque contre sa villa (d’ailleurs, il entre en GOD MODE après ça) lors d’une attaque des américains. Ce qui le met très en colère et il devient encore plus méchant et même un idéaliste marxiste ! Donc son souhait est de tuer plein de gens, parce qu’il a mal au cœur, de détruire des villes entières, de créer une situation de guerre mondiale, etc pour se venger d’un seul type… Tout ça en ayant des plans maléfiques qui font que les gentils, américains pour changer, sont toujours menés en bateau… Enfin, c’est ce que j’ai compris, la moitié du temps je ne suivais pas.

Ce qui est parfaitement le scénario de… Skyfall, en fait ! :o

Et je ne parle pas encore des méandres freudiennes d’un des héros du jeu où son père est mort par la faute du méchant…

Pas un jeu qui restera dans mes souvenirs.

Je ne comprends pas comment cette franchise peut avoir autant de succès surtout qu’ils se ressemblent tous. :-/

Donc, choisissez le Beaujolais nouveau.

Neros

Neros

Étudiant en Physique à l'Université de Strasbourg

Read More